TDM 80 – 01 – Belgique Lize SPIT – Débâcle

Belgique – Lize SPIT – Débâcle
(chez ACTES SUD – 2018 – Traduit du néerlandais par Emmanuelle Tardif)

Edition originale : « Het smels » chez Das Mag Uitgevers en 2016

Eva est trentenaire.
Elle habite à Bruxelles, où elle donne des cours d’arts graphiques.

Elle reçoit une lettre, ou plus précisément un carton d’invitation. L’enveloppe est sur-timbrée , l’expéditeur s’est visiblement assuré qu’elle arrive bien à destination… C’est une invitation à découvrir les nouvelles installations d’une ferme dans le village où elle a grandi mais aussi pour célébrer l’anniversaire de la disparition de Jan…

Jan, c’était le grand frère de Pim. Et Eva, Pim et Laurens, c’étaient les 3 mousquetaires, les 3 seuls enfants nés en 1988 à Bovenmeer, dans ce petit village à la limitte des Provinces d’Anvers et du Limbourg flamand. Eva, Pim et Laurens ont tout vécu à trois, ils formaient une classe à eux-seuls tout au long de leur scolarité, ils ont tout découvert de la vie, de l’amitié, de l’amour, du sexe, de l’adolescence en trio.

Au fil des chapitres, le livre alterne trois récits. On suit la description quasi minute par minute, de la journée à laquelle Eva est invitée; la journée de ce retour, exceptionnel pour elle, dans son village d’enfance. On découvre aussi en alternance l’enfance d’Eva, en famille ou avec Pim et Laurens, et le détail des 400 coups à mettre au crédit de ce trio un peu infernal. Le troisième rythme est enfin, celui du dernier été passé ensemble, en 2002 ; été que les deux garçons vont occuper avec un jeu de leur invention pour lequel ils confient le rôle d’arbitre à Eva…

L’atmosphère est souvent pesante. Eva a grandi entre une mère alcoolique et un père dépressif. Elle semble la seule à comprendre et vouloir protéger sa petite sœur, Tessie, dont la santé mentale est visiblement fragile. Seul son grand frère Jolan, semble bénéficier d’une certaine normalité, qui le pousse à vouloir prendre une certaine indépendance par rapport à ce lourd contexte familial. Elle relate tous ces événements de son enfance, de son adolescence avec beaucoup de froideur,  comme si elle était observatrice détachée de ce qui se passe, du plus anodin au plus glauque…

Les mots sont crus… Ce sont ceux d’une adulte meurtrie qui se penche sans tendresse sur sa jeunesse…

Et à quoi fait référence cette « débâcle » du titre ? Au couple de ses parents qui ne tient que par habitude ? A cette vie un peu misérable dans ce petit village campagnard ? A ce trio qui sent au fil des ans et la puberté arrivant qu’il se délite ?

Ou à ce gros bloc de glace qu’elle trimballe dans sa voiture depuis Bruxelles pour se rendre finalement à cette invitation où elle n’a pas confirmée sa venue ?

Je vous invite à le découvrir par vous-même…

Après lecture :

Oufti, j’ai commencé fort ! Mais c’est sans regrets !

C’est une rubrique littéraire de Michel Dufrasne (RTBF) qui m’a donné envie de commencer mon tour du monde par ce livre-là…

Une brique noire de 420 pages… Le genre de livre qu’on ne peut avaler d’un coup. Il faut le prendre à petites doses, laisser le temps de digérer. Un récit tout à fait crédible, ce qui accentue d’autant plus le malaise…

Mais l’envie de continuer le livre est là. Par petites touches on sent que l’histoire s’installe, sans que l’on sente vers quoi ou vers où… Et puis petit à petit on a peur de comprendre…

L’auteure sort un nouveau roman, de ces temps-ci… A prévoir dans la pile des livres à lire un jour, en espérant que la traduction ne tarde pas…

L’auteure :

Lize Spit est une auteure belge. Elle nait ou passe probablement son enfance à Viersel, petit village à quelques km de Lierre (tiens donc ??) en… 1988 (re-tiens donc !?!?))
Débâcle est son premier roman. Elle grandit en Campine belge et étudie à Bruxelles au RITCS, où elle obtient Master en écriture de scénario.
En 2013 elle obtient le prix du jury et le prix du public du concours d’écriture Write Now!. En 2016 elle obtient le De Bronzen Uil pour Het smelt.
Elle annonce la sortie de son deuxième livre Ik ben er niet le 10 décembre 2020.

(merci Wikipedia…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *