Une petite valse pour toi

Une petite valse pour toi

Avant que le soleil
Dans la baie de Wissant
Ne tombe dans la mer
Que le temps mêle aux crabes aux carrelets
Quelques nouveaux noyés dans ses filets
Avant que ne s’évapore
Dans la brume du port
Le sel de nos baisers
J’ai voulu composer
Sur le bout de mes doigts
Une petite valse pour toi

Avant de croiser ton regard
J’avais le coeur toujours entre deux gares
La foire entre Bruxelles et Liège
Et mes amours tournaient sur un manège
L’orphéon les chevaux la cloche
Tous les garçons rêvent d’attraper la floche
Pour se payer gratos
Un petit tour en carrosse

Avant que la marée
Dans le bois des flobards
Ne ronge nos prénoms
Que la lune pousse au bout de chaque branche
D’autres bourgeons pistache et des fleurs blanches
Avant que le printemps
Ne fleurisse le front
De nouvelles saisons
Je voulais te dire je t’aime
Et je t’aimerai comme je t’ai aimée

Avant d’avoir touché ta peau
Mon âme n’était jamais au repos
J’étais libre en forgeant mes chaînes
Et la bonne était toujours la prochaine
Je buvais des boissons amères
J’ai fait souffrir autant que j’ai souffert
Quand Leprest chantait « Il pleut sur la mer »

Instrumental

Avant de croiser ton regard
J’avais le coeur toujours entre deux gares
Le cul entre Bruxelles et Liège
Et mes amours tournaient sur un manège
Avant de connaître Namur
Bien sûr je croyais connaître l’amour
Mais jamais je le jure
Pour toujours

Avant que le soleil
Dans la baie de Wissant
N’efface nos reflets
Que le vent mêle au sable aux goémons
Tous les cheveux de ceux que nous aimons
Avant que la jeunesse
Dans les plis du miroir
Ne referme ses volets
Je voulais te dire je t’aime
Et je t’aimerai comme je t’ai aimée

Juste pour te dire je t’aime
Jusqu’au bout de mes doigts
Une petite valse pour toi

-------------------------------------------------------------------
Paroles et musique Claude Semal

 


Previous page: Le pays petit
Page suivante : Les petites filles