Les bébés les papas

Les bébés les papas  (Claude Semal)

Nos mères héroïques avaient deux seins et six bras
Pour porter les bébés en attendant les papas
Marins explorateurs plombiers enfin jamais là
Au travail à la guerre au café, bref au combat
Jusqu’au jour où débarquèrent au bras de Dolto
Des mecs qui changent un lange comme une roue de moto
Donnent le bibi la nuit câlinent bébé au dodo
Plus tendres que Soupline et plus musclés que Zorro

Tous les bébés Tous les papas
Tous les bébés sont des héros
Ou des bourreaux
Tous les bébés Tous les papas
Tous les bébés sont des super héros

On fait de la muscu en dépliant les poussettes
La salsa du biberon pour mélanger les dosettes
Le caca était mou avec une belle couleur verte
On est dans la panade avec le nez dans la merde
On a plein de copains qui font des trucs de crétins
Dora l’Agent Oso Mickey les Schtroumfs et Tintin
La saga Toy’s Story parfois c’est vraiment martien
Plutôt revoir cent fois les 101 Dalmatiens

Cette larve affamée qui sommeillait sur son cul
Plus vive que Buzz l’Eclair dit « hello » « merci » « dank u »
Petit bipède trilingue imitant tout même l’accent
Quand toi t’as mis trente ans à même pas parler flamand
Des dessins merveilleux de vrais macaronis peints
Quatre mille mots par coeur sans même ouvrir un bouquin
C’est un extra-terrestre ce petit humain
Qui t’emmène à l’école en te tirant par la main


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique