Le frais fruit mûr

Le frais fruit mûr

Dans la corbeille de mes draps
le frais fruit mûr de ton désir
donne à ma nuit son seul visage

Sur un radeau de fleurs sauvages
ma bouche a tracé son sourire
Sous ton rire j'ai tendu la nappe

J'ai tendu la nappe en dimanche
sur un radeau de fleurs orange
et la nuit m'a tiré la langue

et ma soif a tendu le reste
pour qu'avec chaque aube renaissse
le frais fruit mûr de ton désir


Previous page: Faut pas laisser tomber les fesses
Page suivante : Je m'aime