Le cimetière des chiens

Le cimetière des chiens

Le coeur dans un placard
Elles se lèvent à sept heure quart
Pour se farcir l’autocar
Elles se font belles toutes seules dans leur manteau du dimanche
Avec des animaux cousus au col et aux manches
Des fleurs sur les genoux
Là où dormait le toutou
De la craie rouge sur les joues
A la sortie du ring après l’élevage de poulets
Elles descendent au parking de l’usine de pain complet

C’est le cimetière des chiens

C’est une pelouse en rond
Gaie comme un square de coron
Avec des rhododendrons
Avec une grille autour pour arrêter les voleurs
Un doberman la nuit pour pas qu’on fauche les fleurs
C’est un petit parc banal
Comme un pont sur un canal
Comme un jardin d’hôpital
Avec du gravier rouge pour transporter les vivants
Dans un terrain de golf rempli de cercueils d’enfants

C’est le cimetière des chiens

Elles déballent leurs tartines
Leur anorak leur bottines
Leur thermos d’Ovomaltine
L'hiver c’est féerique sous les néons de la bretelle
Quand les phares des camions balaient les plaques du motel
Rocky Loulou Mèmère
Bella Milou Dagobert
‘Y a plein de p’tits noms par terre
Elles n’ont pas fait trois pas qu’on voit l’émotion qui monte
Y’là les veuves de personne qui pleurent les clebs de tout l’monde

C’est le cimetière des chiens

Les joues comme des passoires
Elles passent le jour jusqu’au soir
A promener leur arrosoir
Jusqu’au retour du car elles font pisser leurs souvenirs
En jurant comme toujours de ne jamais revenir
Jusqu’au prochain cortège
Sous le soleil sous la neige
Du dominical manège
En rêvant qu’on les couche un soir à l’heure du départ
Enclouées dans leur niche dans l’oasis des clébards

Dans le cimetière des chiens

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Claude Semal


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique