Le chanteur brelge

Le chanteur brelge

Comment rester un chanteur brelge
Quand ici-plat les Belges s’en foutent
De la Brelgique et même des Belges
Sauf quand ils perdent encore au foot
Sauf quand ils gagnent encore aux courses
Dans leur maillot bodybuldé
Dopés comme des chevaux de course
Avec des cuisses de bovidé

Comment rester un chanteur brelge
Sans avoir sa carte du Parti
Quand la culture c’est les asperges
A la flamande et à Paris
Depuis qu’on voyage en wallon
Jusqu’au Québec sauf à Bruxelles
Parce qu’Anderlecht joue au ballon
Pour les bourgeois et les pucelles

Comment rester un chanteur brelge
Depuis qu’un quelconque Flamand
Ne connaît plus de Jacques Brel
Que deux refrains mais en flamand
Aîe ! Marieke, Marieke,
Mijn platte land, mijn Dysneyland
Mijn geele drapeau sera mon Amerique
Grâce au lion de Waterland !

Comment rester un chanteur brelge
Quand le ciel des cathédrales
Est repeint en kaki et beige
Par des hommes de Néanderthael
L’Europe a beau creuser son siège
La Belgique attend le Big Bang
La Wallonie le Prince de Liège
Et Antwerpen le Vlaams Belang

Comment rester un chanteur brelge
Quand on ne passe plus à la radio
Qu’en slip à l’hôpital de Liège
Avec des fumeurs au cerveau
Depuis que sur mes Marlboro
On a écrit ces marmelades
Que fumer tue a contrario
Parce qu’en plus ça rend malade

Comment rester un chanteur brelge
Quand ici-plat les Belges s’en foutent
De la Brelgique et même des belges
Comment rester un chanteur Brelge !

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musique : Martine Kivits


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique