Le blues de la blouse

Le blues de la blouse

Le train m'emmène où tu vas
Je t'ai cherchée tant de fois
les yeux dans les cendriers
Dans des chambres inconnues
au creux d'une épaule nue
j'ai cru t'entendre crier
Chaque lit chaque voyage
nous rapprochaient d'avantage
serons-nous ce soir enfin réunis ?

Garde moulés sous ta blouse
ces mots coulés dans un blues
Je les ai choisis pour toi
Fruits frais salés et sucrés
graffitis crus et secrets
que j'avais cueillis pour toi
La première aube naîtra
quand tu la reconnaîtras
sous la caresse accordée de nos doigts

A l'heure où nous nous verrons
là-bas nous retrouverons
les gestes de nos mémoires
Au fond de ce vieux café
le vent t'aura décoiffée
dans la glace d'une armoire
Rendons-nous nos rendez-vous
Inventons-nous de mots fous
libres et saoulés de chants inouïs

Apprends-moi ce que tu veux
Prends-moi des pieds aux cheveux
en passant par tout le reste
Parle-moi la nuit durant
Mange la pluie en courant
Laisse ta main sous ma veste
Chantons sous les calicots
Offre-moi des abricots
Étonnons-nous chaque jour chaque nuit

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Auteur
Musiques : Compositeur


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique