La jeune fille de la friture

La jeune fille de la friture

La jeune fille de la friture
A les cheveux gras
Ça sent l’oignon l’hamburger le graillon
Jusqu’au coeur de son chignon
Ça sent la graisse à écoeurer les frites
Elle qui n’avale jamais qu’des trucs hypo-caloriques
Elle vend des choses emballées sous cellophane
Aux touristes hollandais dans sa caravane

La jeune fille de la friture
A un job ingrat
Se bronzer les bras au tomato-ketchup
Tu parles d’un plan pour une pin-up
Jamais personne n’a vu qu’elle était belle
Sauf un connard qui la drague en Opel
Qui fait marcher ses phares chaque fois qu’il passe
En faisant des tours autour de la Place

La jeune fille de la friture
Sous les néons gras
Se fait du cinoche en choucroutant les chiens chauds
C’est pas la plus moche du scénario
Après minuit c’est Fellini qui débute
Elle est la seule ouverte sur la Place avec les putes
Elles bossent face à face mais pas une ne s’imagine
Pour tout l’Or du Lotto dans l’autre vitrine

La jeune fille de la friture
Quand elle rentrera
Retrouvera son odeur sous la douche
Et son vrai goût de lait cru sous ma bouche
Elle sait qu’elle passera pas toute sa jeunesse
Entre les frites et les moules mayonnaise
Mais elle hésite dans les vapeurs de graisse
Elle attend que le bonheur la reconnaisse

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Claude Semal
Année de création : 1986
Créée par : Claude Semal
Dans le spectacle : Odes à ma douche
Reprise sur le disque : Nu


Previous page: Je suis une paire de cuisses
Page suivante : Madame Pipi