La bite philantropique

La bite philanthropique  (Claude Semal)

Autrefois je vivais en Belgique
J’avais la bite j’avais la bite philanthropique
Mais aujourd’hui que je suis européen
Je ne baise plus mais je me sens bien

Je remontais le moral des veuves des touristes des voisines
Qui venaient boire un cordial ou un café dans ma cuisine
Pendant que leurs cocus se tapaient tous les matches du Mondial
On visitait la gare de Groenendael

Autrefois je vivais en Belgique
J’avais la bite j’avais la bite philanthropique
Mais maintenant que je suis Bruxellois
C’est dégoûtant je n’aime que moi

Les épouses délaissées, les stars, les moches, les orphelines,
Se pressaient dans l’escalier avec des fleurs et des pralines
J’avais même mes entrées dans trois ou quatre magazines
Sans parler de ma soeur et de mes cousines

Autrefois je vivais en Belgique
J’avais la bite j’avais la bite philanthropique
Mais maintenant que je suis flamand
Je fais ça mieux mais moins souvent

On a tout inventé : le tram, les frites, le saxophone
Et la Côte était belge avant d’être néerlandophone
La meilleure bière du monde, le péquet dans les carbonnades
Les crêpes avec le sucre cassonade

Autrefois je vivais en Belgique
J’avais la bite j’avais la bite philanthropique
Mais aujourd’hui que je suis wallon
Asteure dji cougne à la maison

Le Congo Eddy Merckx Tintin les Schtroumfs les charbonnages
On était les plus forts que tous les pays du voisinage
On disait « les petits Belges » car en plus, on était modeste
C’est pour ça que les Français nous détestent

L’Académie Française nous consultait pour la grammaire
Adamo et Johnny faisaient craquer toutes nos grands-mères
On parlait toutes les langues avec des accents au couteau
Mais on se comprenait et c’était rigolo !

Autrefois je vivais en Belgique
J’avais la bite j’avais la bite philanthropique
Mais aujourd’hui que je suis européen
Je ne baise plus mais je me sens bien
Mais maintenant que je suis Bruxellois
C’est dégoûtant je n’aime que moi
Mais aujourd’hui que je vis à Paris
Je baise avec Carla Bruni !


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique