La baleine aux seins bleus

La baleine aux seins bleus

Un soir j’entr’aperçu entre deux packs de maes-Pils
La baleine aux seins bleus dont les embruns me berçaient
Je l’avais ramassée dans un chenil à Greenpeace
Le ventre déchiré par un officier français

Dès qu’elle avait levé sur moi ses yeux pain d’épice
En remuant la queue comme aurait fait un basset
J’ai voulu l’adopter pour la sortir de l’hospice
Je croyais voir Médor et c’est l’amour qui passait

J’étais amoureux d’une baleine aux seins bleus

Car aussitôt tractée hors du lieu de son supplice
Me glissant tout de go dans les plis de son gousset
Elle murmura Chéri ! Que ton destin s’accomplisse
Par ici mon Jonas ! Vas-y mon Petit Poucet!

Or bien que la nature m’ait à la place propice
Modestement pourvu des attribut que l’on sait
Je flottai brusquement dans un étroit précipice
Repoussant des deux pieds les lèvres qui m’embrassaient

J’étais amoureux d’une baleine aux seins bleus

Grâce au Kamasutra nous sûmes rester complices
Militant de concert malgré les coups les procès
Contre le nucléaire et les dépôts d’immondices
Pour la libération des prisonniers du progrès

Mais à contre-courant même un cétacé s’épuise
Elle finit par craquer après dix ans de riz complet
Et préféra troquer notre utopie Love and Peace
Pour la table et les draps d’un ministrable replet

J’étais amoureux d’une baleine aux seins bleus

Un soir j’entr’aperçu entre deux packs de Maes-Pils
La baleine aux seins bleus au balcon du Quai d’Orsay
Le temps était passé comme un cachalot qui pisse
La Palme Académique alourdissait son corset

Pour comble elle arborait au revers de sa pelisse
Un bébé phoque offert par un barbouze plombier
Quand même les sirènes hurlent avec la police
La démocratie danse avec des souliers plombés

J’étais amoureux d’une baleine aux seins bleus

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Frank Wuyts


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique