Je pète au lit

Je pète au lit

Il est certes regrettable
d’entendre péter à table
mais n’est-il pas rigolo
de pouvoir péter dans l’eau

Entre ces deux cas extrêmes
trouverez-vous impoli
rangerez-vous vos je t’aime
si j’avoue péter au lit?

Car je pète au lit je pète au lit
mon mâchicoulis sent le brocoli
je pète au lit je pète au lit
et c’est ainsi

La nature est énervante
tout ce qui digère fermente
et de cette fermentation
naît le phénomène en question

Dois-a-a-je renoncer à la sou-ou-ou-pe aux pois?
Aux ha-a-rico-ots blancs aux ra-a-vi-o-o-lis?
Ou cacher mes pets au fond des draps
en me parfumant au patchouli?

Fi donc des contrepèteries
mon érection matinale
ne s’accomplira qu’au prix
d’une détente rectale !

Car ce pet tendre et moqueur
il me vient du fond du coeur
et ma bouche n’ose dire
tout c’que mon cul vous soupire

Cet aboiement retenu
ce miaulement furtif
s’il manque un peu de tenue
est-il donc vraiment fautif?

Vous ai-je bien convaincue
de laisser parler mon cul?
Ou serai-je condamné
à péter cette nuit par le nez?

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Jacques-Ivan Duchesne
Année de création : 1995
Créée par : Claude Semal
Dans le spectacle : Ma premiere tournée mondiale
Reprise sur le disque : En fanfare
Editions : Sowarex


Previous page: Je m'aime
Page suivante : Je suis une paire de cuisses