Ceci n'est pas un chanteur belge

Nouveau spectacle : Ceci n'est pas un chanteur belge...

 

Bande annonce du spectacle à sa création au Festival de Théâtre de Spa .

 

Entre Magritte (pour le surréalisme comique) et Maigret (pour le réalisme mélancolique),
ce dixième opus semalien propose une douzaine de nouvelles chansons mêlées
à de petits textes humoristiques et à quelques fortes images poétiques.


Les musiques et arrangements de Frank Wuyts habillent ce « seul en scène »
et forment une trame musicale dense et bigarrée, aussi efficace dans le minimalisme
(l’unplugged protestsong « Guy Môquet ») que lorsqu’elle envoie la sauce et les décis
(le tubesque « on a la frite », qui flirte carrément avec la dansmusic !).
Semal hume l’air du temps, l’ironie en bandoulière (« Facebook », « Botox Song »),
l’émotion à fleur de peau (« Bienvenue chez les fourmis », « La fin du monde »),
la colère intacte (le déjà nommé « Guy Môquet »).


Avec de belles respirations poétiques et des moments de franche rigolade (« la patate »).
Mention spéciale aux mises en scène et en voix de Laurence Warin et Martine Kivits,
efficaces, discrètes et inventives.
Un petit bijou en bouts de ficelle, universel et bien de chez nous.
Ceci n’est pas un chanteur belge ? Non, peut-être !

Détails sur la page AGENDA


Previous page: Odes à ma douche
Page suivante : Enfant de solo