Bête bière

Bête bière

L’odeur du tabac
ne t’a jamais gênée
ma métisse ma
blonde oxygénée
fille de comptoir
tu donnes à tout le monde
à qui veut l’avoir
ta jeunesse blonde
au premier qui jette
un oeil sur tes hanches
tu offres l’aigrette
de ta petite jupe blanche
sur le siège arrière
au fond du camion
Patron
une bête bière pression

Ton simple faux col
sur tes hauts talons
vaut tous les cocktails
concoctés au salon
vaut tous les alcools
dorés sur la tranche
moitié méthanol
moitié jus d’orange
ces boissons épaisses
de l’arrière-pays
Trappistes obèses
suintant l’abbaye
bigotes et fières
sur leur guéridon
pour moi
une bête bière pression

Tirée de la Meuse
comme un gardon
fraîche et baveuse
sur ton carton
t’as du brouillard
dans les carreaux
comme un regard
de Greta Garbo
Tu te colles aux hommes
tu les fais chanter
dans les bars de somme
les ports les chantiers
jusqu’à la dernière
tournée du patron
Pour moi
une bête bière pression

Frais dans la bouche
chaud dans le sang
quand tu bois tu bouffes
c’est un aliment
ma blonde humide
ma boisson vaudou
mon sulfamide
tu guéris tout
la fuite des jours
les nuits de détresse
les chagrins d’amour
le spleen et le stress
à la même seconde
dans tous les bars du monde
Patron
une bête bière pression

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Arnould Massart / Claude Semal


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique