Ali Anna et nous

Ali Anna et nous

L’autre soir accoudé à ta fenêtre
T’as regardé la ville dessous toi
Bon sang c’est grand et t’aimerais connaître
les bâtisseurs de cette cité-là

Un peu partout y a les tuyaux qui courent
plein d’eau de gaz et d’électricité
pour emmener jusqu’au fond des p’tit’s'cours
la chaleur les chansons et la clarté

Et qui a construit les maisons que tu vois?
Fonske Marie et Pierre
Ces charpentes en bois et ces rideaux à pois
Ali Anna et toi

Ne crois pas ceux qui disent dans les livres
que ta cité fut bâtie par un roi
Le seul génie qui l’ai jamais fait vivre
C’est le peuple avec sa tête et ses bras

Tout ce qui est chaud utile et agréable
Tout ce qui est doux mes amis vient de nous
Tout ce qui fume aujourd’hui sur ta table
Bref en trois mots résumons : tout tout tout

Et qui a tourné ces verres et ces plats
Fonske Marie et Pierre
Ta robe à carreaux et ton foulard lilas
AIl Anna et toi

Bien sûr ça chlingue les hydrocarbures
Y a des autos jusque dans les jardins
Y a des jardins surtout sous les voitures
C’est dur d’être vert chez les citadins

Mais la ville aura l’odeur que tu aimes
Quand nous pourrons la diriger nous-mêmes
Quand ceux qui travaillent au fond des cales
Pourront choisir la route et les escales

Et qui construira ce monde fait pour nous
Fonske Marie et Pierre
Sans princes sans flics sans personne à genoux
Ali Anna et nous

-------------------------------------------------------------------

Paroles : Claude Semal
Musiques : Claude Semal


Previous page: A la mer
Page suivante : Comme en Belgique