La raison du plus faible

Film sélectionné au Festival de Cannes - Mai 2006

Quelques photos du film et du tournage (cliquez)

LA RAISON DU PLUS FAIBLE

Titre international: THE WEAKEST IS ALWAYS RIGHT
Pays: Belgique, France - année: 2005

Casting complet : Réalisation, scénario : Lucas Belvaux

Distribution :
Patrick : Eric Caravaca
Marc : Lucas Belvaux
Robert : Claude Semal
Jean-Pierre : Patrick Descamps
Carole : Natacha Régnier
Steve : Elie Belvaux
Le ferrailleur : Gilbert Melki

Scénario, production :
Scénariste : Lucas Belvaux
Producteur : Patrick Sobelman, Diana Elbaum, Sebastien Delloye
Entre Chien et Loup, Agat Films & Cie, Ateliers de Baere, Wallimage,
RTBF Cinéart, (BE) Diaphana, Films Distribution, Ciné Cinema (FR)
Soutien : Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Communauté
française de Belgique, les Télédistributeurs wallons

Equipe Technique :
1er assistant réalisateur : Christophe Marillier
Directeur de la photographie : Pierre Milon
Ingénieur du son : Henri Morelle
Costumière : Nathalie Raoul
Décors : Frédérique Belvaux
Monteur : Ludo Troch

Distribution : Diaphana Films France
Cinéart-Cinélibre Belgique
Films Distribution Etranger

Claude Semal propos du film :


Claude Semal "la raison du plus faible" par asblCinergie

Lucas Belvaux commente ici les photographies de tournage :

BIOGRAPHIE DE LUCAS BELVAUX :

Né à Namur le 14 novembre 1961. Après avoir suivi sa scolarité en Belgique, Lucas Belvaux décide, à 16 ans, de partir pour Paris afin de devenir comédien. Il commence sa carrière dans des téléfilms.

Il débute sur le grand écran en jeune homme insoumis d'un plaidoyer anti-militariste avec le film d'Yves Boisset 'Allons z'enfants'. Aperçu chez Losey et Zulawski, le comédien tourne ensuite avec deux maîtres de la Nouvelle vague, Claude Chabrol ('Poulet au vinaigre') et Jacques Rivette ('Hurlevent'). Il retrouve Claude Chabrol pour l'adaptation sur grand écran de 'Madame Bovary', aux côtés d'Isabelle Huppert. Lucas Belvaux décide ensuite de passer derrière la caméra.

Pour son premier long-métrage, 'Parfois trop d'amour', dont il signe également le scénario, Lucas présente un travail intimiste qui a du mal à trouver son public. A force d'abnégation, il finit pourtant par le rencontrer après le très réussi 'Pour rire', vaudeville décalé avec Jean-Pierre Léaud et Ornella Muti.

Sa grande oeuvre reste en tant que cinéaste son triptyque composé d'une comédie 'Un couple épatant', d'un thriller 'Cavale' et d'un mélodrame 'Après la vie', les personnages principaux de chaque film devenant les personnages secondaires des deux autres. Il n'en oublie pas pour autant le jeu d'acteur et on retrouve Lucas Belvaux à l'affiche des films d'Hervé Le Roux ('On appelle ça... le printemps'), Akerman ('Demain on déménage'), Christian Carion ('Joyeux Noël' ) ou dans ses propres créations ('La Raison du plus faible').